Bandeau_SylvieB_Site_logo

FÉMININ SACRÉ – DÉESSE DU JOUR 27 AVRIL : THÉMIS

 BLOGUE

DÉESSE DU JOUR – 27 AVRIL :  THÉMIS

Thémis

Ancienne Déesse grecque de la Crête vénérée par les amazones qui vivaient sur une île sacrée de la mer noire appelée Thémiscyre. Elles la vénéraient sous la forme d’une pierre noire. Elle est la déesse de la prophétie et constituait la voix divine à l’origine de l’oracle de Delphes (dont le nom veut dire utérus).

Déesse de la Justice, de la Loi et de l’Équité, Thémis assiste Zeus dans l’Olympe. Elle est souvent représentée dans l’art ancien tenant les plateaux d’une balance avec laquelle elle pèse les arguments des parties adverses. Thémis, fille du Ciel et de la Terre ou d’Uranus et de Titée, était soeur aînée de Saturne et tante de Jupiter. La fable dit qu’elle voulait garder sa virginité, mais que Jupiter la força de l’épouser, et qu’il la rendit mère de trois filles, l’Équité, la Loi et la Paix.

On fait encore de Thémis la mère des Heures et des Parques. Dans l’Olympe, cette déesse est assise auprès du trône de Jupiter ; elle aide le dieu de ses conseils qui sont tous inspirés par la prudence et l’amour de la justice. Elle préside ou assiste aux délibérations des dieux. C’est elle que Jupiter charge des missions les plus difficiles et les plus importantes. On la regardait comme la déesse de la Justice dont on lui fit porter le nom.

Dès l’origine, elle eut des temples où se rendaient des oracles. Sur le mont Parnasse, elle avait même un oracle de moitié avec Tellus (la Terre) ; elle le céda plus tard à Apollon de Delphes. Elle prédisait l’avenir non seulement aux hommes, mais encore aux dieux. C’est elle qui révéla ce que les Parques avaient ordonné du fils qui devait naître de Thétis. Elle empêcha Jupiter, Neptune et Apollon d’épouser cette Néréide dont ils étaient amoureux, parce qu’elle devait être mère d’un fils plus grand que son père.

Ses attributs ordinaires sont ceux de la Justice : la balance et l’épée, ou un faisceau de haches entouré de verges, symbole de l’autorité chez les Romains. Une main au bout d’un sceptre est encore un de ses attributs. Quelquefois on la représente avec un bandeau sur les yeux, pour désigner l’impartialité qui convient au caractère du juge.

Une légende raconte que lors d’une éruption volcanique de l’île de Santorin, Thémis par son oracle a demandé aux survivants de jeter les « os de leur mère » derrière eux au sortir de son temple. Ils ont compris que par « os », elle voulait dire « pierres ». Par la grâce de Thémis, les « os » ont donné vie à de nouveaux êtres humains.

Réflexion: « Je suis en sécurité, car je sais que la mort n’est pas finale. Les pierres de la Terre-Mère renferment des souvenirs ancestraux et si j’écoute attentivement, j’entends les édits d’innombrables cycles de renaissance. » »

invoquez THÉMIS pour libérer les mémoires et renaître et pour inoquz la justice dans toutes les circonstances de votre vie.

Laissez naître en vous ce grand pouvoir divin féminin de mourir pour mieux vivre sa vie et de juger impartialement.

Vous êtes plusieurs à nous lire sur Facebook ! Cliquez sur JAIME pour nous démontrer que vous appréciez cette déesse du jour. Et PARTAGEZ afin que tous reçoivent les vibrations du Divin Féminin Sacré à chaque jour. Certains jours vous êtes des milliers de personnes qui consultent la déesse du jour… C’est merveilleux, le Féminin Sacré agit sur nos âmes, nos cœurs, nos esprits et nos corps… Permettez-vous de découvrir la SPIRITUALITÉ FÉMININE.

l97828966747871

Sylvie Bérubé (Lünade l’École Internationale du Féminin Sacré s’inspire du livre « UNE DÉESSE PAR JOUR » de Julie Loar aux éditions ADA et souvent des textes de Wikipédia pour vous présenter une déesse par jour. Lüna trouve les images sur internet et a un grand plaisir à vous faire découvrir les artistes qui honorent le Féminin Sacré.

Découvrez le site de l’ÉCOLE INTERNATIONALE DU FÉMININ SACRÉ www.femininsacre.com créée par Sylvie Bérubé (Lüna)

et inscrivez-vous sur notre INFO-LETTRE pour connaître les activités au Québec et en Europe.

Comments are closed.