Bandeau_SylvieB_Site_logo

FÉMININ SACRÉ – DÉESSE DU JOUR 3 AOÛT : TAILLTE

 BLOGUE

DÉESSE DU JOUR DU 3 AOÛT : TAILLTE

 Taillte_deesse_celtic

Déesse celtique irlandaise du mois d’août et du coeur de l’été à la mi-période entre le solstice d’été et l’équinoxe d’automne. Elle est fêtée par des célébrations annuelles tenues en son honneur par des foires, des marchés, des jeux olympiques irlandais.

Taillte était la fille du dernier grand monarque celte d’Irlande. Elle est devenue une déesse par la suite. Elle était la mère adoptive et la nourrice de Lugh, le dieu de la lumière.

« Tailtiu, dans la mythologie celtique irlandaise, est la fille de Mag Mor, « roi d’Espagne » et l’épouse du dernier roi des Fir BolgEochaid Mac Erc, dont le règne est réputé pour sa justice et sa prospérité. Elle défriche la forêt de Breg, pour en faire une plaine cultivable, ce qui la fait mourir d’épuisement. La forêt de Breg fait place à un champ de trèfle, plante désormais emblématique. L’étymologie de son nom est commune avec celui de la terre, elle a d’ailleurs laissé son nom à une ville de la province de Meath, Teltown (entre Navan et Kells). Elle est une des incarnations de l’IrlandeAyant survécu à la « Première Bataille de Mag Tured » qui voit la défaite des Fir Bolgpar les Tuatha Dé Danann, elle devient la mère adoptive du dieu Lug. À sa mort, celui-ci organise des cérémonies en son honneur (Áenach Tailteann) lors de la fête de Lugnasad. » Ceci est un extrait de l’article Tailtiu de l’encyclopédie libre Wikipedia. La liste des auteurs est disponible sur Wikipedia.

« Tailtiu est la déesse de la vigueur, de la force et  de la résistance. Elle est une Déesse de la Terre primordiale dans les anciennes traditions d’Irlande. Elle est la mère du dieu Lugh, qui a donné son nom au festival du milieu de l’été, Lughnasadh. Son histoire la relie au pays. Il est révélateur de sa bienveillance et de son sacrifice, voulant faire «un» avec les gens de son peuple; leurs intérêts et leurs aspirations. Les épreuves et les ennuis sont également son domaine.

L’histoire de Tailtiu que nous avons à partir des sources irlandaises médiévales, concerne la création du comté de Meath; le comté «central» de l’Irlande qui avait pour capitale Tara où les hauts rois venaient présider. Il est dit que Tailtiu souhaitait que Tara soit construite et, dans son enthousiasme, elle s’est associée à son peuple pour couper les arbres et défricher la terre. Elle arracha elle-même un grand nombre d’arbres. Elle s’est alors attelée à une charrue et l’a tiré à travers les champs l’un après l’autre. Après neuf jours, Meath a été défriché et labouré;  mais Tailtiu, très affaiblie par ses efforts, mourût d’épuisement le troisième jour après que le travail ait été fini.  Chacun l’a pleurée et son fils déclara qu’il établirait un festival en son honneur. Ce festival, qui devra être tenu le 2 août, serait celebré tous les ans à Telltown, ville où sa mère était  morte. Ce devra être un moment d’événements sportifs, de jeux énergiques et de présentation d’oeuvres d’art en l’honneur de Tailtiu. Tout le peuple qui avait travaillé à ses côtés et qui avait vu son enthousiasme et sa résistance, s’est juré d’établir ce festival et de le célébrer «jusqu’à ce que le ciel tombe dans  la mer et que les montagnes elles-mêmes s’effondrent». Le festival  établi par Lugh deviendrait Lughnasadh dans la spiritualité celtique à venir. Après ceci, Lugh a dressé le bucher funéraire et a incinéré le corps de sa mère. Ainsi la déesse est retournée dans le corps de la Terre, dont elle est la manifestation et la protectrice.

Si vous envisagez la planète en tant qu’«être vivant», pensez à elle en tant que Tailtiu. Elle est associée aux graines et à certains fruits, particulièrement le raisin et la pomme. On dit que manger une pomme sauvage tout en se reposant sous les branches de l’arbre duquel elle est tombé, c’est appeler l’aide de cette déesse de la terre. Si vous lui demandez un aperçu de la sagesse tout  en mangeant la pomme, elle peut vous apparaître tant que «maîtresse du cidre» et accéder à votre demande. Tailtiu est parfois reliée à Cernunos,  Dieu de la Forêt sauvage, qui  représente la fécondité, l’aspect farouche et la richesse de la nature.  Parce que la vie est féconde et que la terre est fertile et sauvage, les Celtes ont peuplé les champs et les forêts de dieux comme Cernunos. Il  est connu comme le «seigneur des animaux sauvages» et comme compagnon de Tailtiu, aussi bien que l’époux de la déesse de la lune. 

Dans les bois, les bosquets de pommiers sauvages sont des lieux enchantés où les fées viennent parfois rencontrer les mortels, et pour tisser des liens d’amitiés avec nous à travers le sídhe  (voile mince entre les mondes). On dit que les épiphanies (moments de soudaine vision poétique) se produisent parfois dans ces bosquets, particulièrement quand un des petits fruits mûrs tombe à terre. Rendez vous dans un bosquet de pommiers sauvages (en imagination ou bien dans le monde réel), asseyez-vous là et méditez sur Tailtiu et son lien avec les pommes. Prenez une pomme sauvage dans vos mains et psalmodiez son nom jusqu’à ce que vous  sentiez sa présence et que votre propre conscience se relie de plus en plus profondément à la terre. Comme les cerfs fréquentent souvent les bosquets de pommiers sauvages, vous pouvez également avoir la chance de rencontrer  le Dieu Cornu, particulièrement à l’aube ou au  crépuscule. » Extrait de : http://viviane-la-fee.over-blog.com/

Réflexion:  « Je persévère avec vigueur, force et courage pour défricher ce qui est nécessaire afin d’apporter tous mes projets dans le monde. 

Invoquez la déesse TAILLTE pour être soutenue dans tous vos projets de longue haleine.

Laissez naître en vous ce grand pouvoir divin féminin de créer et d’être persévérante face au résultat final.

Vous êtes plusieurs à nous lire sur Facebook ! Cliquez sur JAIME pour nous démontrer que vous appréciez cette déesse du jour. Et PARTAGEZ afin que tous reçoivent les vibrations du Divin Féminin Sacré à chaque jour. Certains jours vous êtes des milliers de personnes qui consultent la déesse du jour… C’est merveilleux, le Féminin Sacré agit sur nos âmes, nos cœurs, nos esprits et nos corps… Permettez-vous de découvrir la SPIRITUALITÉ FÉMININE.l97828966747871

Sylvie Bérubé (Lünade l’École Internationale du Féminin Sacré s’inspire du livre « UNE DÉESSE PAR JOUR » de Julie Loar aux éditions ADA et souvent des textes de Wikipédia pour vous présenter une déesse par jour. Lüna trouve les images sur internet et a un grand plaisir à vous faire découvrir les artistes qui honorent le Féminin Sacré.

Découvrez le site de l’ÉCOLE INTERNATIONALE DU FÉMININ SACRÉ www.femininsacre.com créée par Sylvie Bérubé (Lüna)

et inscrivez-vous sur notre INFO-LETTRE pour connaître les activités au Québec et en Europe.

Comments are closed.