Méthode Images de Transformation IT©

LIBÉRATION DES IMAGES INTÉRIEURES PAR

LA MÉTHODE IT © IMAGES DE TRANSFORMATION

Services offerts par Sylvie Bérubé par des:  Consultations privées en cabinet, par téléphone ou par Skype – Animations sur demande de Conférences en salle ou sur le Web – Stages de 1, 2 ou 5 jours sur demande –  Formation professionnelle de praticien de la Méthode de Images de Transformation IT © – Supervisions de Praticiens de la Méthode IT © – Formation continue aux praticiens de la IT © à travers les différentes Associations MLC-IT de plusieurs pays (Québec, France, Belgique, Espagne)

 

Sylvie_Berube-Final_2-Mini« Je pratique la Méthode Images de Transformation IT© créée par Marie Lise et Nicolas depuis 1991 qui s’appelait à l’époque Imagerie Mentale. Cette Méthode a donné des résultats de libération et de transformation sur moi d’abord, mais aussi auprès des centaines de personnes que j’ai pu accompagner au cours de mes 25 années de pratique, en ateliers et en consultations privées. C’est un grand privilège pour moi de vous accompagner afin d’avoir accès à votre sagesse intérieure provenant des profondeurs de votre être, fournie par votre inconscient, par le langage de votre corps, vos rêves et les différents signes de jour que la vie vous envoie. C’est une voie privilégiée d’utiliser la Méthode IT© pour trouver les réponses et les images intérieures en vous en créant un dialogue entre le conscient et l’inconscient. Puissiez-vous apprendre à travers la Méthode IT© à vous laisser guider par vos images intérieures et à développer une rencontre intime avec toutes les dimensions de votre être, corps et psyché. Au plaisir de vous accompagner en consultations individuelles ou en groupe !«  Sylvie Bérubé

 


Origine de la Méthode IT ©

téléchargement

La méthode IT © Images de Transformation a été co-créée par Marie Lise Labonté et Nicolas Bornemisza (Auteurs du livre « Guérir grâce à nos images intérieures » aux éditions de l’Homme).marielise1 - Copiemo_BORN1011 - Copie Cette approche est issue de deux méthodes créées il y a plus de 25 ans, et inspirées de l’héritage ancestral ainsi que d’applications modernes reconnues : la «Libération des Images Intérieures», créée par Marie Lise Labonté qui a été inspirée de sa pratique en psychothérapie ainsi que de la méthode d’imagerie mentale de guérison mise au point par les médecins oncologues américains Carl et Stéphanie Simonton (Auteurs du livre « Guérir envers et contre tout »), et le «Yoga psychologique», créé par Nicolas Bornemisza. Ces méthodes ont été pleinement explorées, largement appréciées, et ont démontré une efficacité indéniable.

Vidéo de Marie Lise Labonté décrivant la Méthode Images de Transformation IT ©

 


Bienfaits de la Méthode IT ©

Les bienfaits de cette méthode sont nombreux:

  • Relation plus intime entre le conscient et l’inconscient, entre le corps et l’esprit, entre la personnalité et l’âme
  • Accès à sa sagesse intérieure et à ses intuitions
  • Détente et relaxation par des états altérés de conscience et de relaxation
  • Compréhension du langage de son propre inconscient et de ses symboles
  • Bien-être dans les profondeurs de l’être
  • Confiance en soi, à son âme, à sa sagesse

 


Consultations individuelles de la Méthode IT ©


Sylvie Bérubé est formée en Imagerie Mentale et à la Méthode IT ©  depuis plus de 25 ans.
Elle est devenue une spécialiste de cette approche. En consultations individuelles, elle accompagne le consultant à être en présence de ses images intérieures. Trop souvent, nous portons des images intérieures conservées dans nos mémoires depuis l’enfance qui nous perturbent. Avec la Méthode IT©, il est possible d’être accompagné pour être soutenu à la rencontre de ses propres images intérieures.  Pour en savoir plus sur Sylvie Bérubé


Cadre de la pratique Méthode Images de Transformation – IT© au Québec

Depuis la naissance, voire dès la période de gestation, l’enfant s’imprègne des différentes expériences de vie. Ces expériences, parfois traumatiques, auront un effet sur sa santé tout au long de sa vie. La pratique de la Méthode de Libération des Cuirasses MLC©, par la lenteur de ses mouvements, permet d’identifier les tensions musculaires et fait, parfois, monter des émotions dont certaines semblent plus appartenir au passé qu’au présent.

De manière à soutenir l’expérience affective du participant , le praticien de la Méthode Images de transformation – IT© peut utiliser des images exprimées en mots ou en dessins par le participant pour l’aider à découvrir le langage de son corps, d’apprendre à le reconnaître et à le décoder afin, à termes, d’harmoniser les différents aspects de sa vie. Le participant est soutenu.

Les pratiques psychocorporelles de MLC© et IT© sont complémentaires. Les pratiques n’ont aucun objectif thérapeutique, mais elles offrent un support pour aider le participant à se sentir plus serein dans sa vie. Elles s’inscrivent dans un processus de développement d’un mieux-être qui se situe, quelque part, entre le yoga et la relation d’aide.

Action bienveillante de l’intervenant

Dans le livre « Guérir grâce à nos images intérieures », les créateurs de la méthode décrivent clairement l’aspect technique de l’approche. Brièvement, l’intervention du praticien IT© se définit par trois actions:

  • Écouter :
    • l’expérience de vie exprimée par le participant : son histoire, ses défis, son état émotionnel actuel et ses espoirs de mieux-être ;
    • le langage « inconscient » du participant exprimé à travers ses symptômes physiques, l’expérience sensorielle, ses rêves et ses signes de jour émergeant durant une séance de MLC© et /ou IT© ou, simplement, de son monde intérieur.
  • Enseigner :
    • le langage du monde intérieur n’étant pas enseigné à l’école, beaucoup de personnes ne comprennent pas toujours le langage de leur corps ou les analogies de leurs rêves
    • le participant intéressé à apprendre à reconnaître son langage singulier et à l’interpréter est guidé par le support que le praticien en IT© lui offre.
  • Accompagner :
    • lorsqu’on écoute le monde intérieur du participant, on le fait avec douceur en respect de l’écologie de l’individu ; le praticien ne provoque pas les réactions physiques et/ou émotives, mais il est conscient qu’elles peuvent émerger lors des exercices psychocorporels ;
    • le praticien s’installe dans une posture « d’accompagnant » pour soutenir l’expérience du participant qui rencontre une colère refoulée, une tristesse profonde, ou un souvenir agréable ou désagréable : la bienveillance du praticien contribue à offrir un soutien qui permettra éventuellement de transformer le regard posé sur la blessure sous-jacente à l’émotion ou le symptôme ;
    • l’accompagnement se fait aussi dans l’intention de contribuer à l’autonomie du participant face aux multiples facettes de sa vie; l’interprétation des symptômes, des images ou des rêves repose prioritairement sur le sens symbolique que lui accorde le participant, même si le praticien peut aider à décoder certains aspects de l’inconscient collectif.

C’est dans cette danse entre l’écoute, l’enseignement et l’accompagnement que se définit l’intervention des praticiens de la Méthode IT©.

Exemple de cas

Suite à sa participation à des séances de MLC©, une personne – appelons-la Nicole – vient demander de l’aide pour comprendre pourquoi des douleurs aux jambes sont souvent présentes lors des exercices psychocorporels. Elle constate que ces douleurs persistent et même augmentent depuis quelques temps.

C’est une femme perfectionniste qui mène à la fois une carrière florissante et sa vie familiale avec ses deux enfants. Elle travaille beaucoup et est très exigeant envers elle-même. Ces douleurs l’empêchent de plus en plus de mener à bien ses activités quotidiennes. Elle a consulté son médecin qui a fait les examens nécessaires et n’a pas observé de pathologie particulière. Il lui a suggéré du repos. Confrontée à la persistance de l’inconfort, elle vit de la frustration et de l’inquiétude face à cette limitation de son corps.

Durant une séance de IT©, le praticien crée un espace d’écoute et d’accompagnement bienveillant. La participante exprime l’inconfort corporel qu’elle vit (images, sensations, émotions ou pensées), alors que le praticien l’amène à écouter ce qu’elle ressent. Au fil de la séance, Nicole écoute ses symptômes physiques. Elle partage des images de plage, de soleil. Des rêves récurrents présentent une voiture en panne. Le praticien suggère des pistes pour interpréter le sens des images. Nicole s’arrête sur l’hypothèse que l’auto pourrait représenter son corps. Et que la panne pourrait l’informer que ce dernier est en panne, qu’il a besoin de  repos.

Les pistes d’apaisement (Soleil, plage) semblent également inviter la cliente au repos. Mais, elle est performante. Son corps « semble » vouloir l’arrêter bien malgré elle par ce douleurs aux jambes. Toutefois, accepter de ralentir ne se fera pas facilement pour Nicole, elle qui est tellement impliquée dans tout ce qu’elle entreprend. Il devient important d’agir pour éviter que le message « non-entendu » n’augmente l’inconfort corporel, le « symptôme ressenti » de son besoin de diminuer la pression qu’elle se met sur les épaules. L’accompagnement bienveillant amène progressivement Nicole à reconnaître que son mode de vie actuel n’est pas toujours respectueux de sa qualité de vie. Le praticien peut alors la guider dans la mise en place d’un « plan de santé » où Nicole intégrera des temps de repos de façon progressive de manière à dégager une adéquation entre les nécessités de sa vie familiale et professionnelle, ainsi que des temps de ressourcement et de repos.


Un nouveau cadre d’intervention au Québec, les effets de la Loi sur la psychothérapie

Au Québec, la psychothérapie est désormais encadrée par un texte législatif. L’Ordre des psychologues et le Collège des Médecins sont délégués par l’Office des professions pour s’assurer que les personnes soient en sécurité. L’objectif principal découle d’une volonté de protéger le public de pratiques pouvant conduire les individus vers une détresse psychologique, voire le déclenchement de psychopathologie ou l’absence de traitement approprié.

Si désormais, la pratique de la psychothérapie est encadrée comme un acte réservé et partagé par plusieurs professions de la santé, le coaching et la relation d’aide restent des pratiques autorisées. l’Ordre des psychologues détient donc le mandat de vérifier autant la qualité de la pratique des détenteurs de permis que de s’assurer que les non-détenteurs n’interviennent pas dans un champ de compétence pour lequel ils ne sons pas formés.

Dans le livre « Dire oui à la vie » qui traite notamment des processus contribuant à développer un mieux-être psychocorporel, le Dr Joël Monzée explique que certaines pratiques en coaching ou relation d’aide peuvent être fort utiles pour dénouer des difficultés passagèes sur le plan corporel ou psychologique. Il ajoute : « Parfois, ces pratiques peuvent utiliser les mêmes outils que le psychothérapeute, mais ne peuvent pas provoquer délibérément la douleur psychologique. Leur rôle est d’offrir un soutien éducatif et pas une thérapie. Ce qui fait que la différence, c’est que le coach et le thérapeute en relation d’aide ne devraient pas s’aventurer dans un espace de fragilité psychique de la personne : ils peuvent aider à développer de saines habitudes relationnelles, mais ne doivent pas proposer d’exercices qui désorganisent leurs clients. »

La pratique de la Méthode IT©, telle que décrite précédemment s’inscrit tout à fait dans ce esprit. Même s’il est évident qu’en amenant une certaine détente et un relâchement des tensions du corps pour faciliter l’écoute de son monde intérieur, le participant peut éventuellement vivre une transformation positive dans sa relation avec son corps, avec ses émotions, avec lui-même ou avec les autres. Il peut alors découvrir ou retrouver la sensation d’avoir une meilleure maîtrise des différents aspects de sa vie. Dans ce sens, la méthode IT© peut avoir des effets « thérapeutiques », comme la massothérapie, la pratique de la méditation ou toute technique psychocorporelle contribuant à un mieux-être physique ou psychologique.


La Méthode IT© un outils complémentaire

Dans le cas de maladies physiques et/ou psychiques, le participant doit aussi être accompagné par un professionnel de la santé pour que l’intervenant accepte de l’accompagner. Le praticien est fortement invité à refuser la participation d’une personne présentant des conditions physiques ou psychologiques fragiles.

À la demande du participant, une collaboration peut également être entamée avec le professionnel de la santé pour s’assurer autant de la qualité de l’intervention du praticien (ne pas aggraver une condition physique ou psychologique particulière) que du respect des cadres législatifs en vigueur (Protection du public).

Références

  1. Labonté, Marie Lise, Bornemisza Nicolas. « Guéris grâce à nos images intérieures ». Les Éditiosn de l’Homme, 2006
  2. 2. Monzée, Joël (dir). « Dire oui à la vie ! », Édition le Dauphin blanc, 2013