Bandeau_SylvieB_Site_logo

S’AUTOGUÉRIR PAR L’INTÉGRATION MÉMORIELLE

 BLOGUE

LES MÉMOIRES SONT VIVANTES

mémoires_vivantes

« Que ce soit à travers nos peurs, nos aversions, nos passions ou nos maladies, le passé nous parle. Il n’existe aucune séparation entre tout ce que nous avons vécu, que ce soit dans notre petite enfance ou dans nos vies antérieures. Tout demeure vivant en nous et continue de participer à notre quotidien. Mais nous n’en sommes pas prisonniers. »

Extrait du livre MÉMOIRES VIVANTES de Robert Éthier (Laforest éditeur 1999, ISBN : 2-9806119-2-1).

Ce livre décrit:  Comment retrouver la piste de tout notre passé ? Comment entrer en contact avec nos mémoires vivantes ? Comment agir sur elles ? Comment se guérir de leurs charges… bien au delà des limites illusoires du temps et de l’espace ? La souveraineté individuelle passe par la guérison et l’intégration de toutes nos mémoires… toujours vivantes.

Cet auteur raconte mon histoire dans son livre sur ma peur d’accoucher et d’avoir des enfants. Je portais la blessure concernant la maternité et j’avais choisi très jeune que jamais je n’aurais d’enfant. Je comprends pourquoi je n’ai pas vraiment eu de plaisir à jouer à la poupée. À l’âge de 30 ans, j’ai choisi de retrouver avec l’Intégration Mémorielle ces blessures qui étaient présentes et vivantes dans mon corps, dans mes cellules et surtout dans mon âme.

La première vie que je retrouve se déroule en Afrique du Nord, chez un peuple nomade du désert. Je suis une jeune femme, mère d’une petite fille. Mon époux est parti avec une caravane pour plusieurs semaines. Seule avec mon enfant, je dois parcourir de grandes distances pour trouver du bois et puiser de l’eau nécessaire à notre survie. Je vis dans le désert depuis peu, ayant été élevée par des trafiquants d’esclaves et vendue à ce nomade. Au cours d’une sortie, moi et ma petite fille, on se fait surprendre par une tempête qui durera plusieurs heures. Quand le vent se calme, la nuit est tombée et nous devons la passer sans feu et sans abri, avec juste assez d’eau pour tenir une demi-journée. Au matin, je m’aperçois que la tempête a complètement transformé le paysage. Nous commençons à marcher en tentant de s’orienter avec le soleil. Après une seconde nuit glaciale, ma petite fille prend froid. Le manque d’eau et la fièvre la déshydratent rapidement. Quand on nous retrouve quelques jours plus tard, ma petite fille est morte et je délire. Je ne survivrai que quelques semaines, brisée par la douleur d’avoir perdu ma seule raison de vivre. Lorsque je quitte cette existence, mon âme lance un grand cri de détresse: « Plus jamais d’enfants ».

La seconde vie se déroule à Istanbul à la fin du 18e siècle. Je suis à nouveau mère, de 3 enfants. J’y trouve ma joie de vivre même si la vie est dure dans la maison que j’habite avec mon mari commerçant. Il a 3 épouses et nous nous disputons son attention. La peste noire frappe la ville. À chaque cas découvert dans un logis, les autorités brûlent 40 maisons autour du logis infecté. La peur s’installe chaque jour davantage. On craint pour nos proches et notre quartier. La peste tue des voisins rapprochés: la famille doit tout quitter et s’installer dans la boutique de mon mari avant que l’on ne rase notre demeure. Et un jour, la mort entre chez nous. L’aîné de mes enfants est le premier atteint. La fin est rapide et douloureuse. Plus la seconde épouse er son nourrisson partiront en quelques jours. L’enfant unique de la 3e épouse suivra avant que la mort réclame coup sur coup mes deux autres enfants. La douleur est insoutenable et je me donnerai la mort par empoisonnement. Quand mon âme quitte, elle conclue qu’il est trop souffrant d’avoir des enfants et que je désire ne plus jamais en avoir.

Treize mois après la dernière séance de ce processus d ‘Intégration mémorielle, je donne naissance à des jumeaux, un garçon et une fille! J’avais retrouvé le désir d’avoir des enfants. Après 21 ans, je constate que je me suis épanouie comme mère et que la maternité est un des plus grands bonheurs que j’ai vécu dans ma vie. Mes enfants sont magnifiques et je crois avoir été une bonne mère.

J’ai libéré ainsi de nombreuses peurs et retrouvé de multiples pouvoirs avec l’Intégration Mémorielle. La maternité fut le premier thème que j’ai exploré. J’ai par la suite exploré ma naissance, mon enfance, la peur d’être jugée, la peur d’être violentée sexuellement, la peur d’utiliser mes capacités psychiques, la relation difficile avec ma mère et plusieurs autres thèmes. J’ai libéré les nœuds karmiques, les charges émotionnelles qui m’influençaient encore dans cette vie, ce qui m’a permis d’avoir des enfants, de me libérer de la souffrance de mon enfance, de m’épanouir dans une sexualité sacrée, d’utiliser mes capacités psychiques de chamanes pour guider les êtres et de retrouver des rituels initiatiques pour devenir la femme Initiatrice. Mes peurs se sont transformées en pouvoirs.

Il est possible de libérer la souffrance d’une expérience traumatisante de la vie présente par une régression dans les vies antérieures afin de vivre un processus d’Intégration Mémorielle. Ce que l’âme a vécu dans les vies passées teintent le présent dans un sens positif ou limitatif. Les peurs peuvent être libérées de leurs charges émotionnelles et les pouvoirs peuvent être retrouvés. Il est possible de retrouver les pouvoirs de ses peurs. On a souvent peur de ce que l’on connaît (mémoires de vies antérieures).

J’ai retrouvé des mémoires de nombreuses vies d’amérindienne, où j’étais guérisseuse/chamane avec de grandes capacités psychiques qui m’ont permis de retrouver une sagesse ancienne de guérison avec les médecines de la Mère-terre, et développer de multiples pouvoirs dans la vie présente et de les utiliser pour des rituels chamaniques que j’anime dans mes séminaires et dans mes soins énergétiques.

J’ai retrouvé des mémoires de nombreuses vies d’égyptienne, où j’étais artiste et scribe pour peindre avec les hiéroglyphes et prêtresse servant les dieux et les déesses qui m’ont permis de retrouver mes pouvoirs de femme initiatrice avec des rituels de passage.

spirale-de-guerisonLe corps et l’âme véhiculent diverses mémoires et sont porteurs du passé. Le moment présent se trouve alors teinté de tout ce bagage d’expériences heureuses ou traumatisantes. Il devient alors utile d’utiliser l’Intégration Mémorielle pour libérer les nœuds émotionnels des expériences douloureuses qui créent des malaises, des blocages physiques ou psychologiques. Le but consiste à libérer la charge émotive de l’expérience première qui est à la source du mal-être. L’Intégration Mémorielle permet aussi de se libérer des traumatismes souvent occultés, et qui ont installé des cuirasses dans la vie présente et qui limitent l’expression de sa nature profonde. Certaines cuirasses se sont installées dès l’enfance, à la naissance, dans le ventre de la mère, à la conception et même avant. Cette expérience permet aussi de découvrir le but de son incarnation et de mieux comprendre l’évolution de sa vie. Il est même possible d’explorer les mémoires des vies passées et de se libérer de ses cuirasses karmiques sur différents thèmes comme par exemple la peur d’avoir des enfants, le rejet de sa féminité, une difficulté à vivre sa sexualité.

Sylvie_Berube-Final_2-MiniJe suis thérapeute en Intégration Mémorielle en Consultations individuelles pour:

– Intégrer les mémoires de son enfance
– Intégrer les mémoires de son vécu d’adulte
– Intégrer les mémoires de ses vies antérieures
– Intégrer les mémoires karmiques d’expériences traumatisantes
– Intégrer les mémoires karmiques d’expériences épanouissantes

Je propose aux femmes de retrouver leurs pouvoirs en libérant les mémoires des blessures qu’elles ont vécu face à leur féminité, maternité, sexualité ou créativité avec l’Intégration Mémorielle, que ce soit dans la vie présente ou dans les vies antérieures. Les femmes peuvent retrouver leurs pouvoirs de Femme-Mère, de Femme-Guérisseuse-Chamane, de Femme-Sage, de Femme-Initiatrice, de Femme épanouie dans sa sexualité, etc.

Je suis aussi Formatrice de thérapeute en Intégration Mémorielle depuis 1994.

Dates de la prochaine formation: ÉTÉ 2014 

Pour en savoir plus

Comments are closed.