Bandeau_SylvieB_Site_logo

FÉMININ SACRÉ – CHAMANE DU JOUR : LA FEMME BISON BLANC

 Chamane du jour, Non classé

CHAMANE DU JOUR : LA FEMME BISON BLANC

femmedubisonblanc

LA FEMME BISON BLANC est une chamane qui . Cette Femme de pouvoir utilise des boucliers de protection pour protéger son village, les êtres fragiles comme les enfants, les aînés, les gens malades. Cette Femme sage . Cette Femme Guérisseuse est u. Cette Femme Médecine est 

LA MISSION DE LA FEMME BISON BLANC

– Protéger le Sacré de la Vie –

L’humanité a besoin du savoir ancestral de cette Femme Chamane, Médecine, Guérisseuse afin qu’elle retrouve sa place sur la terre comme au ciel en déployant ses grands pouvoirs féminins et

en enseignant l’importance de se protéger.

RÉFLEXION :

 » Je me protège en utilisant des boucliers de pouvoir et j’assure la sécurité de mes êtres chers. »

Dites-nous sur Facebook  que  ?

LE BISON BLANC est l’animal qui est associé à la direction du Nord dans la roue de médecine. Le Bison blanc est un animal très rare et est considéré comme un messager sacré associé à la direction du Nord. Le pouvoir de l’hiver est associé au renouveau. La terre sommeille, apparemment endormie. Les graines sont en repos. Le vend du nord est le plus froid. Il nous invite à passer plus de temps à l’intérieur, près de soi, près des siens. La saison de l’hiver est associée à la vieillesse, à l’homme et la femme sages. Les cheveux deviennent blancs comme neige. Les corps avancent plus lentement. C’est le temps du repos extérieur et de la croissance intérieure.

La couleur blanche est celle de la pureté, de l’équilibre, de la vie qui se renouvelle. C’est la somme de toutes les couleurs et elle représente le progrès et la perfection.

Le Bison est un symbole puissant de la culture amérindienne des plaines de l’Ouest canadien. Il est vu comme un guide spirituel et aussi un pourvoyeur. Il était l’animal le plus important parce qu’il fournissait tout ce qui était nécessaire à l’entretien de la vie : sa chair comme aliment, sa peau pour les vêtements et les tipis, ses os pour des couteaux, etc. Il est l’esprit qui donne tout de lui-même et de son essence. Il est un animal totem pour les gens nés entre le 22 décembre et le 20 mars.

Les Lunes du Nord sont appelées :

Lune du renouveau (22 décembre au 19 janvier)

Lune de l’épuration (20 janvier au 18 février)

Lune des vents violents (19 février au 20 mars)

Le nord est la direction du mental, grande source créatrice. Il est associé à la sagesse et à la connaissance. Les vents du nord purifient le mental et régénèrent. Les personnes nées lors des Lunes du Nord sont très créatives et innovatrices Elles sont patientes, sages, introverties et sont souvent des guérisseurs ayant des capacités psychiques très développées. 

Pour les Amérindiens, La Femme Bison Blanc est une Femme Sage, une femme venue des Étoiles. Plusieurs tribus ont reçu sa visite. Il y a plusieurs siècles, elle est apparue vêtue de peau de cerf toute blanche, à deux chasseurs Sioux. Elle a tout de suite été considérée comme une femme sacrée car elle portait la robe blanche des femmes sacrées. 

Envoyée par le Bison Blanc, elle avait un message à livrer aux chefs des sept tribus. Elle fit quatre fois le tour de la hutte où ils étaient réunis pour symboliser les quatre éléments, les quatre races et les quatre étapes de la roue de la vie. Elle transmit aux chefs le rituel de la pipe sacrée, calumet de la paix, symbole de l’unité, pour réunir les familles et pour prier ensemble afin qu’ils deviennent des enseignants spirituels. 

Ensuite elle parla aux femmes leur rappelant le rôle important qu’elles avaient à accomplir : « Vous êtes les filles de la Terre, Mères comme la Terre. Ce que vous ferez sera aussi grand que ce que peuvent accomplir les meilleurs guerriers. Ne l’oubliez jamais! » Elle leur apprit aussi à cultiver le maïs et à en extraire la farine.

Elle annonça qu’un jour, elle reviendrait sous la forme d’un Bison blanc femelle. Sa toison changerait de couleur quatre fois pour représenter le temps de l’union des 4 races (blanche, jaune, brune rougeâtre et noire). Le père qui l’a engendrée mourrait peu après sa naissance. Cela indiquerait que le moment serait venu où les autochtones retrouveraient leur force et se réuniraient pour contribuer à panser les plaies de la Terre et celles des peuples qui l’habitent. Son retour marquerait le début d’une ère de spiritualité renouvelée à travers le monde pour inciter les 4 races de la Terre à une fusion des cœurs, des âmes et de la pensée. Tous les grands chefs Amérindiens sont à l’affût lorsque naît en un bison blanc. Plusieurs sont nés depuis les années 1990.

Dans la tradition Lakota, « La femme Bison blanc » a transmis aussi aux hommes un rituel de purification pour leur corps: la Hutte Inipi. Parce qu’ils n’avaient pas comme la femme un corps qui leur permettait de  vivre à chaque mois un nettoyage et une purification, elle leur offrit ce rituel, une cérémonie spirituelle de prière pour accompagner leur purification dans une hutte à sudation. On l’appelle « sweat lodge » en anglais, traduit souvent par « sauna amérindien ». Les hommes utilisent la combinaison des 4 éléments sur notre planète pour transpirer soit : l’air, le feu, l’eau et la terre. Cette transpiration est provoquée par la vapeur d’eau jetée sur des pierres chauffées dans un feu. Ce rituel de purification agit autant au niveau physique, émotionnel, mental que spirituel. La tradition veut que les hommes se réunissent pendant plusieurs heures dans cette hutte et prient pendant tout le processus de purification.

Cette coutume est encore vécue et retransmise aux blancs. Les Amérindiens invitent les hommes et les femmes autochtones ou non à expérimenter ce rituel.  Les huttes peuvent être mixtes ou entre hommes seulement ou entre femmes seulement. Le séminaire que j’anime au Québec « Naître à sa chamane©, naître aux pouvoirs de la Femme guérisseuse » offre cette occasion aux femmes d’expérimenter des huttes à sudation, cette médecine de tradition Amérindienne, de la période du mois d’avril au mois d’octobre. Les femmes menstruées ne vont pas dans la hutte, vivant elle-même leur propre processus de purification. Cette période est un moment du cycle où la femme est plus sensible, vulnérable, où son corps a besoin de se reposer. 

Les femmes Amérindiennes savaient aider leurs corps à vivre cette purification à l’aide des plantes, dont la sauge par exemple. Sous forme de tisanes, elles peuvent atténuer les perturbations hormonales et renforcir le corps. Beaucoup de femmes aujourd’hui sont malades dans leur féminité et ne comprennent pas leur corps, le langage de leur corps, le besoin de le reposer lors des menstruations pour vivre ce processus de grand nettoyage naturel. Elles éprouvent des malaises car elles luttent contre ce repos exigé par le corps. En voici quelques-unes.

La spiritualité Amérindienne, que l’on a identifiée sauvage, mais qui respectait les cycles  et le sacré de la nature, a su honoré le corps des femmes et leurs menstruations qui sont perçues comme un moyen de purification physique, émotionnelle, mentale et spirituelle. Les femmes ont la chance de vivre ce grand nettoyage de leur corps, de renouvellement d’énergie à tous les mois! Ce temps où la femme est dans ses lunes ressemble à la saison de l’hiver. C’est un temps de repos et de purification. Pourquoi ne pas profiter de cette période d’hiver ou lorsqu’on est dans ses lunes pour :

Se retirer du monde extérieur, du travail, de la famille

Se réunir entre femmes

Se reposer, se détendre, relaxer

Se purifier

Prier, méditer, être en silence

Se guérir

Avoir des rêves et des visions

Honorer sa féminité

Créer

Etre près de son corps, de son cœur, et de son âme

Contacter sa sagesse féminine

Développer ses pouvoirs féminins :

Intuition

Sensibilité

Emotivité

Vulnérabilité

Réceptivité

Douceur

Lenteur

Tendresse

Amour de soi

Ecoute

Pour les femmes Amérindiennes, ces moments sacrés les invitaient à une forme de recueillement et à la réalisation de leur quête de vision. Pendant que les femmes se regroupaient entre elles, les hommes s’occupaient de la maisonnée et des enfants, découvrant ainsi l’importance du rôle de la femme. Les femmes profitaient de ces moments pour se recueillir,  se ressourcer et échanger entre femmes. Cette retraite permettait d’avoir une vision, un rêve qui aide sa famille pour le futur. Tous leurs rêves, songes et visions étaient écoutés par la communauté. La jeune femme devenait la « Voix de la Déesse » par sa sagesse féminine. Dans ces moments, elles étaient en contact avec leur force féminine, leurs pouvoirs intérieurs et elles offraient leur sang à la Mère-Terre.

Plusieurs « Blancs » se sentent interpelés par la spiritualité amérindienne. Elle est une source d’inspiration, que ce soit par leurs rituels (Hutte Inipi, Pipe sacrée, Roue de médecine) ou par leurs prières pour honorer et remercier notre Mère la Terre. Pour inspirer les hommes et les femmes, l’archétype de la Femme Bison Blanc nous rappelle l’importance du sacré, de la spiritualité, de l’harmonie entre les races, de prendre soin de la terre. Que chaque femme puisse reconnaître en elle la Femme du Nord, la Femme de Sagesse, la Femme Sacrée qui jouera un rôle dans le rétablissement de valeurs plus féminines.

Sylvie Bérubé (Luna)
Auteur du livre  »Dans le ventre d’Ève, à la découverte du féminin en soi »
et du jeu de cartes  »Les pouvoirs d’Ève » chez Christian Feuillette éditeur
Créatrice et Fondatrice de l’École du Féminin Sacré
 info@lunasol.ca / www.lunasol.ca / www.femininsacre.ca

Bibliographie :

La roue de médecine, de Sun Bear  et Wabun, Albin Michel, 1989

Inipi le chant de la terre, de Archie Fire lame Deer, L’or du temps éditions, 1989

Médecine de la terre, de Kenneth Meadows, éditions Arista, 1992

La légende du bison blanc, de Noëllise Turgeon, Guide ressources, septembre 1999

Contemplez comment cette FEMME BISON BLANC agit sur vous aujourd’hui et réveillez les pouvoirs de cette Femme Chamane en vous. C’est avec un grand plaisir que Sylvie Bérubé (Lüna)  vous présente la Chamane du jour. Elle souhaite inspirer les femmes (et les hommes) à reconnaître la chamane à l’intérieur d’elles-mêmes. Nous avons toutes plusieurs femmes chamanes en soi, tout comme plusieurs femmes déesses en soi. Sylvie Bérubé (Lüna) de l’École Internationale du Féminin Sacré trouve les images de chamane sur internet et a un grand plaisir à vous faire découvrir les artistes qui honorent le Féminin Sacré et la Femme Chamane, Médecine, Guérisseuse.

Suivez-nous sur la page Facebook de l’École Internationale du Féminin Sacré   Découvrez le site de l’ÉCOLE INTERNATIONALE DU FÉMININ SACRÉ créé par Sylvie Bérubé (Lüna) et inscrivez-vous sur notre INFO-LETTRE pour connaître les activités au Québec et en Europe :

 

– Séminaire initiatique de 5 jours sur la Voie Sacrée du Coeur –

« NAÎTRE À SA CHAMANE, NAÎTRE AUX POUVOIRS GUÉRISSEURS DE LA MÈRE-TERRE »

Une occasion unique de rencontrer le Féminin Sacré Guérisseur

et de contacter l’âme, le cœur, le corps et l’esprit de la Femme Guérisseuse – Chamane !

animé par Sylvie Bérubé de la Famille d’âmes des Chamanes et des Maîtres

et Nathalie Picard de la Famille d’âmes des Guerriers Guérisseurs!

Chamane (2)

9 au 14 octobre 2014 en pleine Nature sauvage à St-Michel des Saints au QUÉBEC

31 octobre au 5 novembre 2014 à la Forêt sacrée de Brocéliande en Bretagne en FRANCE

Pour en savoir plus

– Stage de 2 jours –

« RETROUVER LES RACINES ET LES AILES DU FÉMININ SACRÉ »

18-19 avril 2015 à Paris en FRANCEfemme_arbre5Pour en savoir plus

Comments are closed.